Retrouvez tous nos articles dans le magazine mensuel Monnaie Magazine, disponible en kiosques.

La Monnaie de Paris, perd la tête

Le 08 août 2018

rédaction Monnaie Magazine ©

La Monnaie de Paris, perd la tête. Départ du PDG, Aurélien Rousseau et du directeur commercial Rémy Baillet.

La Monnaie de Paris, perd la tête.

Après l'annonce du départ du directeur commercial Rémy Baillet, c’est au tour de son PDG, depuis seulement 18 mois, de quitter le navire du 11 quai de Conti.
Transformée par le prédécesseur d’Aurélien Rousseau, Christophe Beaux, la Monnaie de Paris est devenue à la fois, musée monétaire, restaurant prestigieux, lieu d’exposition et de rencontre, maintenant incontournables dans la capitale.

Il faut reconnaître que la belle endormie a été relookée pour plaire à un(e) futur(e) prince(sse) charmant(e). Il ou elle ne semble pas être encore dans la place..... Quoiqu'il serait peut-être utile qu'un ou une initié(e) aux métiers de la MDP en prenne la direction.

Alors que l’institut émetteur français est reconnu dans le monde entier pour la qualité de ses frappes et pour son savoir faire, l’année écoulée semble être la pire des années pour son business initial, la frappe et la vente de monnaies de circulation et de collections. Baisse des commandes publiques, retards de production, soucis de transmission des compétences, retour de faciales à la Banque de France (les dépréciations de stock et le retour des faciales à la BDF engagerais la MDP à hauteur de plus de 400 millions d'euros)...une année à oublier très vite.

A l’heure où les états souhaitent diminuer les échanges commerciaux avec des monnaies sonnantes et trébuchantes, baisser les commandes publiques et les remplacer par des solutions informatiques et digitales, le ou la futur(e) PDG de la MDP, devra appréhender ces changements et revoir sa politique de création et de développement des monnaies de collection. Il ou elle devra également tisser des liens durables avec les distributeurs (sélectionnés) de ses produits, comme le font toutes les marques prestigieuses. Porter haut et fort les valeurs de la France, de ses femmes et de ses hommes, de son patrimoine, honorer la mémoire de ses concitoyens et rendre à la monnaie sa place et sa valeur historique et commémorative.

Alors que de nombreux instituts privés sont devenus concurrents des instituts officiels, voici peut-être un signe d'une nouvelle dynamique... La Monnaie de Paris à réussi à émettre quelques heures après la victoire de l'équipe de France de football, une médaille officielle marquée Monnaie de Paris "La France double championne du monde" et en quelques jours, une pièce officielle FFF de 10 euros en argent, coupant ainsi le pied à de nombreuses et fantaisistes réalisations privées.

Alors que quelques professionnels indélicats font passer des vessies pour des lanternes, c'est à dire des jetons ou médailles pour des pièces de monnaies, de l'or pour pur avec 333‰ et autres artifices trompeurs, ce sera à la nouvelle direction de recadrer certaines libertés prises par ces sociétés, afin de permettre aux collectionneurs de s'y retrouver entre monnaies officielles françaises et produits exotiques non identifiables, bonimentés à la limite de l'escroquerie et laissant souvent les collectionneurs dégoûtés par la tromperie, au moment de la revente.

C'est donc avec impatience que la nouvelle direction et la nouvelle direction commerciale, sont attendus par les collectionneurs.

Beau doublé pour la Monnaie de Paris Beau doublé pour la Monnaie de Paris pour ces 2 frappes spéciales "Coupe du Monde"

Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner notre site internet et améliorer son utilisation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus.