Féodales

Le monnayage féodal est marqué par la diversité des ateliers de frappe. Du Xe au XIVe siècle, l'affaiblissement du pouvoir royal permet à différents duchés et seigneuries d'avoir leur propre monnaie. Baudequin, denier ou gros fleurissent aux quatre coins de la France. La reprise en main par l'autorité royale n'interviendra qu'avec la fin de la Guerre de Cent ans. 

   

Par ordre croissant
par page
Page :
  1. 1
  2. 2

   

Par ordre croissant
par page
Page :
  1. 1
  2. 2